MyParcourSup te dévoile ses conseils pour intégrer une (bonne) prépa

Les CPGE (Classes Préparatoires aux Grandes Écoles, ou prépa) sont considérées comme les voies royales pour intégrer les grandes écoles. Trois voies majeures de prépa existent : les prépas scientifiques, les prépas littéraires et les prépas économiques et commerciales. La prépa se choisit selon l’école que tu veux intégrer afin de maximiser tes chances d’admission mais ce n’est pas toujours une opportunité ouverte à tous. En effet, le choix de s’orienter en prépa et après le bac et ta candidature doivent se travailler dès la classe de première. On va te donner nos conseils pour t’ouvrir les portes des classes prépas et de préférence, les mieux classées.

« Pour la nouvelle génération. Par la nouvelle génération ! »

Sur quels critères sommes-nous admis en prépa ?

Comme tu le sais peut-être, les classes préparatoires sont sélectives. Et disons que mieux elles sont classées plus leurs critères d'admission sont sévères. Ce n’est un secret pour personne, elles vont d’abord (et même principalement) s’intéresser à ton bulletin scolaire. Il est important que tes bulletins soient soignés et ne te portent pas préjudice autant en première qu’en terminale. Les notes comptent beaucoup et reflètent le niveau de l’élève ainsi que sa régularité. Pour faire une estimation un peu grossière, les dix à quinze premières prépas du classement ne prennent pas d’élèves à la moyenne générale inférieure à 16/20. Ce sont les prépas les plus exigeantes mais qui présentent aussi les taux de réussite les plus élevés aux concours. Les prépas intermédiaires seront plus tolérantes mais exigeront au moins 13 à 13,5/20. Enfin, même si tu ne t’y intéresses pas forcément, les prépas les plus basses du classement admettent parfois des élèves avec tout juste la moyenne ou un peu plus. Cependant, les appréciations sont aussi minutieusement scrutées car elles permettent d’avoir l’avis de tes professeurs sur ton travail, sur ton attitude en cours, ta personnalité, ta motivation etc. Il ne faut absolument pas négliger cet aspect-là, surtout en cas de notes moyennes, car les appréciations peuvent faire pencher la balance en ta faveur.

​De plus, depuis Parcoursup, tu dois rédiger un “projet de formation motivé” : c’est une sorte de mini lettre de motivation où tu décris l’intérêt que tu portes à cette prépa en particulier, où tu définis en quelques lignes ton projet professionnel et/ou l’école que tu veux intégrer et où tu mets en avant quelques unes de tes qualités. Honnêtement, certaines prépas prennent le temps de lire ces avis motivés et les prennent en compte lors de leur décision d’admission, d’autres pas du tout. Il n’est pas judicieux de jouer son dossier sur une partie de pile ou face. La petite demi-heure nécessaire pour rédiger ce texte ne sera pas de trop, le plus sage serait donc de le faire assez sérieusement pour ne pas avoir de mauvaises surprises ou de regrets par la suite.

Comment valoriser ta candidature ?

Tu l’auras compris, avoir de bonnes, voire très bonnes notes, est quasiment indispensable, surtout si tu vises les meilleures prépas. Si tu vises un peu plus bas, ce qui est tout à fait possible car les meilleures ne sont pas adaptées à tout le monde, tu n’es pas forcé.e d’être excellent.e mais disons qu’il y a des critères à côtés desquels il ne faut pas passer à côté :

  • la régularité : il est mal vu, par les établissements supérieurs en général, d’avoir des fluctuations de notes trop importantes. Par exemple, 16 en maths au premier trimestre, 11 au deuxième, 14 au troisième. Les accidents peuvent bien évidemment arriver à tout le monde mais une irrégularité des résultats au cours de l’année témoignera plutôt d’un manque de travail ou d’application selon les chapitres abordés en cours ce qui n’est pas vraiment tolérable en prépa. On peut aussi y voir un relâchement de la part de l’élève et si le rythme n’est pas tenu au lycée alors il est quasi certain qu’il ne sera pas tenu en prépa.

  • la participation en cours : qu’elle soit active en posant des questions et en répondant à celles du professeur ou passive en écoutant attentivement les explications et en faisant sérieusement les exercices en cours, la participation peut faire toute la différence sur ton dossier. Face à des moyennes générales égales, les classes prépas privilégieront l’élève dont les professeurs auront loué sur les bulletins l’activité et l’attention en classe. N’hésite donc pas à prendre la parole et à te manifester en cours, et surtout ne bavarde pas et présente toi toujours avec tes devoirs faits (hormis gros empêchement que le professeur peut tolérer à l’occasion bien sûr). Si tu es de nature réservée, ce n’est pas forcément un problème mais ne t’efface pas et essaie de te montrer un minimum impliqué.e, capte le regard de l’enseignant et montre lui que tu suis son cours.

  • le travail personnel : il est important sur plusieurs aspects. D’abord, et c’est ta priorité, avoir des bonnes notes pour être accepté.e dans ta prépa. Si c’est déjà ton cas et que tu t’en sors bien au niveau des notes c’est très bien. Si tu es plus en difficulté, tout n’est pas perdu et rien n’est irrattrapable. Encore moins si tu n’es pas encore en terminale. Tes bases de première doivent être solides pour pouvoir avancer sereinement en terminale. Au lycée, l’idéal serait de travailler entre 1h30 et 2h30 par soir en refaisant les exercices de la journée en plus de tes devoirs, et environ 6h le week-end (2h le samedi et 4h le dimanche par exemple) en réapprenant tous tes cours de la semaine et en faisant des exercices supplémentaires pour valider tes connaissances. Plus tu t’entraîneras, mieux tu seras préparé.e aux contrôles. Mais un travail personnel un peu plus soutenu t’entraînes aussi au rythme de la prépa… La densité de travail triple presque par rapport au lycée et la marche à franchir est souvent très haute pour les élèves qui sont peu habitués au travail. Le bénéfice est donc double et te permettras de mieux appréhender la prépa.

  • un niveau solide dans les matières “de spécialité” : en prépa scientifique on attend de toi un très bon niveau en matières scientifiques, en prépa littéraire en matières littéraires, en prépa économique et commerciale en SES et en maths, l’histoire compte aussi beaucoup. En prépa, on ne revoit pas, ou de manière très survolée, les cours du lycée qui sont considérés comme acquis. Tes notes dans les matières concernées sont donc des indicateurs de confiance pour les prépas qui ne prendront pas le risque d’accepter des élèves au niveau “fragile”.


Tu as maintenant de quoi mettre toutes les chances de ton côté pour être admis.e en prépa ! Un travail régulier et une bonne implication en classe feront la différence avec les autres dossiers alors accroche toi !


Notre chaîne Youtube,
pour t'aider à t'orienter en vidéo

Auteur :

Norane Chiali

Présentation : Étudiante en licence de langues étrangères appliquées à la Sorbonne Paris IV; incollable sur Rimbaud, Tarantino et Jul, je débloque pour toi un nouveau skill : décoder tous les mystères du supérieur

Bilan d'orientation gratuit

Discute avec notre équipe de jeunes diplômés !
Ils viennent de toutes les filières imaginables.
Ils étaient dans ton cas il y a quelques années.
Le + ? Ca se passe directement en DM via Instagram 🙂
Échanger avec notre équipe