Chef de mission humanitaire : notre fiche métier !

Le chef de mission humanitaire est le représentant d’une ONG sur le terrain et l’interface entre l’ONG et les autorités locales. Il a pour but d’apporter son expertise et son aide à la prise de décision. Il détermine les stratégies à mettre en place pour aider les populations les plus fragiles. Si ce métier te tient tout particulièrement à cœur, découvre cette fiche !

« Pour la nouvelle génération. Par la nouvelle génération ! »



En quoi consiste le métier de chef de mission humanitaire ? 

Il est le premier à partir pour préparer l’arrivée des volontaires et encadre l’équipe d’expatriés. 

Responsable des équipes externes qui peuvent compter plus de 100 personnes, il décide des missions, forme les équipes et coordonne leurs efforts.

Il veille à la cohésion des équipes, gère les tensions, le stress qui peuvent survenir entre volontaires. Il s’assure de la mise en place de mesures de sécurité et entre en contact avec les autorités locales et autres organisations aussi présentes sur le terrain pour pouvoir s’entraider.

Le chef de mission est aussi responsable du budget et de la récolte de nouveaux fonds.

Il se charge de la communication sur les missions réalisées : rédige des articles et rapports d’activités destinés au siège, prend des photos et effectue des interviews.

En tant que responsable sur le terrain, il sera amené à beaucoup voyager, il exerce donc dans de nombreux pays.


Quelles en sont les qualités requises ?

Pour ce poste, on te demandera plusieurs choses notamment d'avoir ou d'être :

  • sens des responsabilités 
  • autonome et réactif 
  • rigoureux et organisé
  • aptitudes relationnelles 
  • avoir des compétences dans des domaines variés : santé, éducation, logistique, droit,comptabilité, commerce…
  • maîtrise de l’anglais 



Quels parcours possibles pour ce métier ?



Pour devenir chef de mission humanitaire il est nécessaire d’avoir de l’expérience dans l’humanitaire, beaucoup d’entre eux ont d’abord commencé dans le volontariat. Ce sont aussi beaucoup d’anciens logisticiens, médecins, infirmiers ou administrateurs de missions humanitaires.


Pour accéder à ce type de poste tu peux envisager des études universitaires, par exemple :

Bac +3 :

  • Licence pro : chargé de projets de solidarité internationale et de développement durable, ingénierie de projets de solidarité internationale, conduite de projets internationaux de codéveloppement
  • BUT gestion de développement et de l’action humanitaire 
  • BUT carrières sociales option animation sociale et socioculturelle, orientation gestion du développement et de l'action humanitaire.


Bac +5 :

  • Masters action humanitaire internationale, conduite de projets internationaux de codéveloppement, action humanitaire internale et ONG, gouvernance des organisations pour le développement international


Il existe également des écoles spécialisées proposant des formations de coordinateur dans le domaine humanitaire : Bioforce, Ifaid, l’ESCD 3A, Istom, Iris...


Evolution et rémunération



Perspective d’évolution

Après avoir réalisé de nombreux programmes et l’acquisition d’une forte expérience, le chef de mission humanitaire peut prendre des responsabilités au siège de l’ONG. 


Salaire

Pour un débutant la rémunération est de 1500€/mois puis peut aller jusqu’à 2000€/mois selon l’ancienneté.


Notre chaîne Youtube,
pour t'aider à t'orienter en vidéo

Auteur :

Bopha Him

Présentation : Etudiante en licence LEMA à Sorbonne Université et h24 avec de la musique dans mes oreilles :)

Bilan d'orientation gratuit

Discute avec notre équipe de jeunes diplômés !
Ils viennent de toutes les filières imaginables.
Ils étaient dans ton cas il y a quelques années.
Le + ? Ca se passe directement en DM via Instagram 🙂
Échanger avec notre équipe