Fiche métier : Député

Élu de la nation, le député contribue à l’élaboration des lois de son pays. Il vote non seulement les lois, mais contrôle l’action du gouvernement et évalue les politiques publiques. Veux-tu participer à la vie politique de ton pays en tant que député ? Alors retrouve dans cet article de MyParcourSup les missions, la formation nécessaire et la rémunération d’un député.

« Pour la nouvelle génération. Par la nouvelle génération ! »

Le député et ses missions

Le député est élu au sein de l'Assemblée nationale où il participe à la fois à l'élaboration du travail législatif ainsi qu'au contrôle de l'action gouvernementale. Il multiplie les rencontres politiques et celles sur le terrain, côtoie au quotidien tous les salariés et intervenants à l’Assemblée nationale, discute avec des sénateurs et répond aux questions des journalistes.

  

Pour mener à bien son travail, le député est obligatoirement membre de l'une des huit commissions permanentes de la chambre parlementaire au sein de laquelle il ou elle assume différentes missions. Il doit, entre autre : 

  • préparer des débats qui se tiendront en séance publique
  • déposer des propositions de loi
  • soutenir les projets de loi soumis au Parlement par le gouvernement lorsqu'il appartient à la majorité au pouvoir,
  • proposer des amendements visant à réaliser des modifications sur le texte examiné en séance lorsqu'il est dans l'opposition
  • prendre la parole en séance publique pour exprimer son point de vue ou celui du groupe politique auquel il appartient
  • saisir le Conseil constitutionnel pour qu'il se prononce sur la conformité constitutionnelle du texte voté,
  • interroger le gouvernement sur la politique menée…

En quoi consiste le métier de député ? 

Pour être député, il faut aimer l’univers politique mais pas que, il faut aimer avoir des convictions ! Dans cette optique, la politique publique et l’intérêt général doivent être au cœur de ses préoccupations afin de contribuer à la vie du pays sur le plan national. 

Le soutien indéfectible est de poids pour être élu aux législatives : à l’écoute et bon orateur, il noue des relations solides dans sa circonscription, tant avec des élus locaux qu’avec les habitants. Bon communicant au bon esprit de persuasion, il peut “battre campagne”, aller à la rencontre de ses futurs administrés pour les convaincre d'être élu. Dans ce contexte, le futur député doit être à l’aise tant à l’écrit qu’à l’oral  car il s’agira pour lui de rédiger des amendements et de les faire voter. 

Lors de son mandat, qui exige souvent un investissement personnel sans faille aux dépens de la vie privée, il ne compte pas son temps. Il est fréquemment à cheval entre les séances à l’Assemblée nationale et sa circonscription, ce qui l’éloigne de sa famille. À cela s'ajoutent les tensions et les débats houleux avec ses confrères lors des discussions parlementaires. C’est pourquoi il doit être capable de bien gérer le stress pour défendre ses idées en gardant tout son calme. Enfin, il lui faut avoir le sens du devoir, une haute estime de la Nation et une envie farouche de faire évoluer le cadre législatif pour ainsi améliorer le quotidien de ses administrés.

Quelles formations faire ? 

Aucun niveau d’études spécifique ni CV particulier n’est requis.

En effet, c’est parce qu’il s’agit d’un mandat obtenu à la suite d’une élection. Même si beaucoup de députés sont passés sur concours notamment les IEP, ce n’est pas obligatoire. Toutefois, il est recommandé de suivre une formation en média training pour savoir s’exprimer face à une caméra, mais aussi pour savoir comment prendre la parole dans une communication de crise. 

Les députés sont élus à l’Assemblée nationale pour cinq ans, sauf en cas de dissolution, au suffrage universel direct et au scrutin majoritaire uninominal à deux tours. Cependant, la candidature à la députation française, par exemple, doit respecter des critères comme :

  • être de nationalité française 
  • être majeur
  • disposer de ses droits civiques ou ne pas être une personne condamnée à la privation de droits civiques, à la faillite personnelle
  • ne pas être placé sous tutelle 
  • et avoir satisfait à son devoir relatif au service national. 

À part ces critères, il faut aussi savoir que certaines professions peuvent vous rendre temporairement inéligibles. C'est notamment le cas des militaires, hauts fonctionnaires ou préfets de la République. On doit aussi respecter les textes sur le financement des campagnes électorales. 

Le salaire et l’évolution de carrière d’un député

Un député n’est pas rétribué au titre de son mandat. Cependant, il perçoit des indemnités parlementaires qui s’élèvent en France depuis 2019 à 7239 € brut mensuel. Elles comprennent l’indemnité de base qui est l’équivalent d’un salaire, celle de résidence et celle de fonction. Il faut aussi savoir que les députés ont le droit de cumuler leur indemnité parlementaire avec une indemnité d’élu local. 

Souvent un député se représente après un premier mandat. En cas d’échec aux élections électorales, il peut conserver soit conserver son poste de maire s’il en avait un, soit retourner dans sa vie professionnelle d’avant son élection en tant que salarié… Par ailleurs, il a aussi la possibilité de briguer d’autres mandats politiques comme celui de sénateur et peut même prendre de plus hautes responsabilités dans son parti politique ou devenir ministre si son travail et son charisme a retenu l’attention des dirigeants de son parti politique.

 

Notre chaîne Youtube,
pour t'aider à t'orienter en vidéo

Auteur :

Kuami Daniel Aziabor

Présentation : Écrivain et étudiant en Master en études Franco-allemandes à l’université de Bonn. L’écriture, ma seconde vie.

Bilan d'orientation gratuit

Discute avec notre équipe de jeunes diplômés !
Ils viennent de toutes les filières imaginables.
Ils étaient dans ton cas il y a quelques années.
Le + ? Ca se passe directement en DM via Instagram 🙂
Échanger avec notre équipe