Fiche métier : Médiateur ou médiatrice Culturel

Souvent au service d’une collectivité territoriale, d’un service culturel, d’un musée ou encore d’une fondation afin de permettre l’accès à la culture au plus grand nombre, le médiateur culturel  joue le rôle d’intermédiaire entre les artistes, leurs œuvres et le grand public. Dans ce contexte, il met ses connaissances au profit des montages d’expositions, de l’organisation de festivals...

« Pour la nouvelle génération. Par la nouvelle génération ! »

Qu'est-ce qu'être médiateur ou médiatrice culturel ?



Aussi appelé responsable des publics, médiateur du patrimoine, médiateur scientifique, chargé des publics ou encore animateur du patrimoine, le médiateur culturel coordonne de nombreuses activités et évolue dans un milieu artistique aux aspects divers. C’est ainsi qu’il peut être amené à organiser un spectacle de rue, un concert, une lecture à thème ou à participer à l’élaboration d’un grand évènement comme un festival. Le médiateur culturel travaille sous la supervision d’un élu à la programmation culturelle d’une collectivité ou d’un établissement. C'est à ce titre qu’il fréquente différents interlocuteurs comme les directeurs de tournée, les agents de la mairie, les fonctionnaires de la préfecture avec lesquels il doit négocier.

Pour mener à bien ses missions, il lui faut non seulement s’informer constamment à propos des tendances du moment et rester à l’écoute des envies et des besoins du public, mais aussi entretenir des contacts avec les associations, bibliothèques, musées et galeries. 

Par ailleurs, il sollicite, assiste et fait la promotion des artistes qu’il invite, c’est pourquoi il faut posséder un bon carnet d’adresses en tant que médiateur culturel. À part ces responsabilités, il gère et fait non seulement le suivi du budget, mais il peut aussi être chargé de la communication et de la promotion auprès des médias.


Nous pouvons donc résumer les missions d'un(e) médiateur/médiatrice culturel(le) ainsi :


  • Le médiateur culturel est responsable de la programmation culturelle d'une bibliothèque, d'un musée, organise des événements culturels (expositions, festivals) et en fait la promotion.
  • Il conçoit et met en œuvre des ateliers et des parcours pédagogiques pour le public.
  • Il organise des événements artistiques (théâtre, cinéma, peinture...).
  • Il discute fréquemment avec les artistes partenaires, les institutions (ministère de la Culture), etc.
  • Il gère la réservation de salles de spectacle.
  • Il gère et fait le suivi du budget culturel.
  • Il s’occupe des relations avec la presse.
  • Il veille sur les tendances artistiques.
  • Il développe son carnet d’adresses auprès des associations, partenaires associatifs et culturels, bibliothèques, musées, galeries.




Les qualités requises :


Le métier de médiateur culturel requiert entre autres non seulement une grande capacité de communication et de négociation, mais aussi une présentation presque parfaite. Il faut avoir dans le cadre de ce métier une aisance relationnelle puisque ce professionnel est amené à travailler en équipe. Parce que ce métier demande de s’informer constamment, il faut une grande curiosité pour aller à la recherche des informations sur les tendances du moment. 


Voici quelques qualités que requiert le métier de médiateur/ médiatrice culturel(le) :


  • Une ouverture et une sensibilité artistique aux arts.
  • Une connaissance du monde artistique, du  théâtre, du spectacle, de la peinture, etc.
  • Des capacités de management.
  • Des capacités d’animation d’activités culturelles et pédagogiques.
  • Des capacités d’utilisation de logiciels d'infographie, d’outils bureautiques, et d’outils numériques, ainsi que d’utilisation des réseaux sociaux.
  • Des connaissances des supports de communication.
  • Des capacités d’encadrement lors des conférences
  • La maîtrise de plusieurs langues est indispensable.



Quelles études pour ce métier ?


Des formations de Bac+3 à Bac+5 à savoir DUT, licences professionnelles, Master professionnels, filières spécialisées de grandes écoles et IEP, École du Louvre... Il existe plusieurs types de formations qui mènent au métier de médiateur culturel indépendamment du BAC obtenu. En voici quelques-unes :


 Formations en Bac+3


  • BUT GACO Gestion administrative et commerciale des organisations
  • BUT IC Information-communication, options métiers du livre, relations publiques
  • Licences professionnelles Gestion de projets et structures artistiques et culturels
  • Différents parcours Conception et mise en œuvre de projets culturels (Aix-Marseille 1, Le Mans)
  • Licence Médiation culturelle et gestion d'action culturelles (ICT Toulouse, Paris 3)
  • Bachelor Médiation socioculturelle ou Bachelor Production et médiation culturelles (IESA)

Formations en Bac+5


  • Médiation, exposition critique (Paris 8)
  • Master Conception et direction de projets culturels (Sorbonne-nouvelle)
  • Master arts Médiation culturelle des arts/arts et scènes d'aujourd'hui/ arts plastiques/ création numérique(Aix-Marseille 1)
  • Médiation culturelle et communication internationale (Nantes)
  • Culture patrimoine et médiation (Paris Saclay) 
  • Médiation numérique de la culture et des patrimoines (Tours)
  • Médiation de la culture et du patrimoine (Avignon)
  • Mastère Politiques de médiation socioculturelles (IESA)


Pour les postes à haute responsabilité


En ce qui concerne les postes à haute responsabilité dans l'ingénierie et le management culturel, de grandes écoles et des IEP disposent de filières spécialisées dans la culture comme : 


  • Audencia Nantes, Edhec Lille, Nice, ESCP-EAP, HEC, IEP Lille, Lyon, Strasbourg, Sciences-Po Paris, Sup de Co Dijon


Certaines écoles privées spécialisées proposent aussi des formations dans le domaine de la gestion culturelle et de l’événementiel à savoir  :


  •  IST Bordeaux, Eac Lyon, Iesa Paris, Eac Paris, Icart Paris, Iscom Paris

À l’université :


  • Master Ingéniérie de projets culturels et interculturels (université Bordeaux Montaigne)
  • Master 2 professionnel, spécialité Médiation et ingénierie culturelle (Lettres, Langue, Arts à L’université Nice Sophia-Antipolis
  • Master 2 CIIP Communication Interculturelle et Ingénierie de Projets (Sorbonne-nouvelle)



Débouchés sur le marché du travail



Il passe un concours pour pouvoir entrer dans la fonction publique territoriale et se rapproche des collectivités territoriales afin de s’insérer dans la vie professionnelle. Cependant, dans le privé, une carrière dans le milieu culturel débute souvent par une série de stages.

Par ailleurs, il est possible pour ce professionnel de se réinventer en se spécialisant dans l’administration, la production ou encore le management culturel. 


Comme débutant dans le privé, le médiateur culturel est rémunéré à hauteur de 1 800 € brut environ et en tant que médiateur culturel territorial (donc dans le public) débutant à hauteur 2000 € brut mensuel.



Notre chaîne Youtube,
pour t'aider à t'orienter en vidéo

Auteur :

Kuami Daniel Aziabor

Présentation : Écrivain et étudiant en Master en études Franco-allemandes à l’université de Bonn. L’écriture, ma seconde vie.

Bilan d'orientation gratuit

Discute avec notre équipe de jeunes diplômés !
Ils viennent de toutes les filières imaginables.
Ils étaient dans ton cas il y a quelques années.
Le + ? Ca se passe directement en DM via Instagram 🙂
Échanger avec notre équipe