Journaliste sportif : notre fiche métier !

Tu es passionné par le foot, le basket ou encore la natation ? Tu suis tous les événements sportifs télévisés ? Tu rêves d’être à la place de tes présentateurs sportifs préférés ? Ne perds pas une seconde de plus, cet article est fait pour toi ! Enfile ta tenue de sport et tes baskets, petit tour d’horizon sur le parcours type d’un journaliste sportif, des études à faire et en quoi consiste ce métier dynamique !

« Pour la nouvelle génération. Par la nouvelle génération ! »

 




Les missions : concrètement, qu’est-ce qu’on te demandera ?

Tes missions seront diverses : être un journaliste sportif ne s'invente pas, en plus d'avoir des connaissances, il faut présenter les actualités. Du coup, tu devras :


  • Informer : comme tout journaliste, ta première mission est d’informer ton public. En fonction de ton support, à la télévision, à la radio ou sur Internet, le journaliste sportif communique les résultats des derniers évènements sportifs à l’échelle locale, nationale ou mondiale.


  • Animer et commenter les rencontres sportives : oui, exactement comme les commentateurs des matchs de foot ou ceux des combats de boxe. Tu seras une voix off chargée de réagir aux moments forts, afin de susciter et de captiver l’audience. 


  • Couvrir médiatiquement : tu assisteras en direct à des manifestations sportives, tu pourras également rencontrer les compétiteurs afin de les interviewer. 

  • Tu seras sans doute amené à voyager de temps à autre, au gré des compétitions sportives, à l’échelle locale, nationale ou mondiale. Et bien oui, tu ne rêves pas ! Tu pourras couvrir des compétitions aussi prestigieuses que l’Euro (football), Roland Garros ou même les JO.


  • Tu travailleras quelques week-end, et tes horaires pourront changer, petit exemple : si  un événement se prolonge, il faut que tu sois présent pour le commenter, même si ta journée est censée être terminée.

  • Tu devras travailler soit pour une radio, la télévision ou un journal.


Les qualités requises :

Evidemment, cela ne s'improvise pas et le profil adéquate est le suivant :


  • Une parfaite connaissance du milieu sportif : tu pourras même te spécialiser dans un domaine en particulier si tu le souhaites. Les férus de sport sont généralement eux-mêmes des spécialistes, tu ne peux pas te permettre des imprécisions, elles seront remarquées ! 


  • Faire preuve de flexibilité : tu seras souvent amené à réagir à l’issu / ou au cours d’une rencontre sportive. Tu n’auras pas toujours le temps pour faire des notes ou te préparer. Il faut donc que tu travailles ta vivacité d’esprit, pour pouvoir improviser sans stresser.


  • C’est lié au point précédent, l’aisance à l’oral (et à l’écrit) ainsi que la réactivité te seront utiles dans ta future carrière de journaliste sportif.


  • Le fair-play : qualité indispensable aux compétiteurs, mais pas uniquement. En tant que pourvoyeur d’actualités sportives, tu sauras te montrer impartial, comme tous les journalistes !


  • La connaissance de la technologie “sportive” te sera nécessaire : de nos jours certains outils permettent d’accorder ou non des points ou des pénalités, comme la VAR (Video Assistant Referees). 


  • Un bon sens relationnel : se constituer des contacts dans le milieu du journalisme est essentiel.


 


Comment devenir journaliste sportif ?


Pour devenir journaliste sportif, il faut que tu possèdes un diplôme de journaliste spécialisé dans ce domaine. Pour y parvenir, plusieurs possibilités s’ouvrent à toi : 


  • Les écoles de journalisme : comme l’ ESJ (l’école supérieure de journalisme) de Lille qui propose une option “actualité sportive”, accessible au niveau bac +3 sur concours.


  •  Des parcours spécialisés : L’Institut national du sport et de l’éducation physique (INSEP) et le Centre de formation des journalistes (CFJ) de Paris proposent, ensemble, la formation “Sportcom” spécialisée pour les sportifs de haut niveau souhaitant devenir journaliste dans ce secteur. Elle se déroule sur 3 ans, à temps partiel. 


  • Les masters : de journalisme option/parcours journalisme sportif


  • Les licences : info/com


  • DUT : info/com


Ces formations forment une liste non exhaustive, on peut devenir journaliste sportif en empruntant une autre voie que celles citées plus haut. Sache cependant que la plupart des journalistes sportifs ont reçu en moyenne une formation équivalente à 5 années.


Evolution et rémunération 


Perspectives d’évolution

 

Fort d’années d’expérience, le journaliste sportif pourra proposer pour des postes à responsabilités comme chef de rubrique ou responsable du service sport d’une rédaction. Il pourra même diversifier l’ensemble de ses activités en tant que journaliste.


Salaire


Le salaire d’un journaliste sportif peut considérablement varier en fonction de deux facteurs principaux : est-il en temps plein ou en temps partiel ? Quel est son support (presse écrite, télévision, radio, web) ? Son média est-il populaire ? Est-il pigiste ou installé au sein d’une rédaction ? 


Au début de sa carrière, le journaliste sportif effectuera quelques piges (payé à l’article) et des interventions télévisées  irrégulières (payer par apparition) , pour un salaire moyen d’environ 1500 euros. Il intégrera ensuite une rédaction et verra son salaire augmenter significativement, entre 2000 à 10 000 euros par mois.


Pfffiou ! Le tour d’horizon est fini : alors, pas trop essoufflé par toutes ces perspectives ?   





Notre chaîne Youtube,
pour t'aider à t'orienter en vidéo

Auteur :

Kheza Kayembe

Présentation : Etudiante en Master 2 d'histoire, et dealeuse d'informations aux lycéens à ses heures perdues !

Bilan d'orientation gratuit

Discute avec notre équipe de jeunes diplômés !
Ils viennent de toutes les filières imaginables.
Ils étaient dans ton cas il y a quelques années.
Le + ? Ca se passe directement en DM via Instagram 🙂
Échanger avec notre équipe