Quel parcours pour devenir Oenologue ?

Tu es un fin gourmet et tu as découvert une passion, celle du vin ? Et bien, dis-toi qu'un métier en lien avec le sang du Christ existe ! Si tu as appris à apprécier le vin durant les grandes attablées familiales les dimanche midi ou que tu savoures toujours ton Chardonnay à une terrasse ensoleillée, viens découvrir par quel parcours tu dois passer pour devenir œnologue ! Découvre comment devenir professionnel dans cet article.

« Pour la nouvelle génération. Par la nouvelle génération ! »



En quoi consiste ce métier ? 


Étymologiquement, œnologue signifie “celui qui possède la science du vin”. Spécialiste  de la vigne et du vin, l'œnologue, grâce à ses connaissances scientifiques, juridiques et techniques analyse et supervise tous les stades de la production du vin. Il conseille le viticulteur à chaque étape de la production du vin : le contrôle de la fermentation ou encore la mise en bouteille. Il peut aussi être un ambassadeur des vins, dont il peut faire la commercialisation et la promotion.


Où peut-il exercer ? 


L'œnologue  peut exercer dans les laboratoires , les coopératives ou les domaines viticoles. Tu as aussi la possibilité d’exercer à l’étranger si tu le souhaites en tant que salarié ou indépendant. En raison de la concurrence mondiale, tu rempliras une fonction stratégique  pour le maintien et l’amélioration de la qualité des produits de la viticulture française. 




Quelles sont les formations et diplômes attendus  ?


Au lycée , il vaut mieux privilégier un bac S , STL ou STAV. Après avoir obtenu ton bac , tu peux t'orienter soit vers : 

  •  Bac + 3 (licence en sciences biologiques, chimiques, agronomiques...).
  •  Bac + 2 (BTS agricole viticulture-œnologie) suivi d'une licence professionnelle ou un BUT. 

Après avoir obtenu une des formations citées ci-dessous , il faut obtenir le diplôme national d’œnologue connu sous le nom de DNO. Cette formation est dispensée dans
les centres universitaires de Bordeaux, Dijon, Toulouse, Reims et Montpellier ainsi qu'à Supagro Montpellier et à l'École nationale supérieure d'agronomie de Toulouse (INP Ensat). 


Quelle est la différence entre un œnologue et  un sommelier ? 


Comme dit précédemment, l’œnologue a pour but de conseiller les viticulteurs et superviser la vinification. Le sommelier, lui, doit trouver un bon accord entre les plats et le vin, se fournir auprès des viticulteurs et gérer la cave à vin des établissements. Il intervient qu’une fois le vin est produit. En effet,  l'œnologue travaille chez les viticulteurs tandis que le sommelier  travaille dans des restaurants ou chez des cavistes. A la liste de ces différences s’ajoute le diplôme, mentionné plus tôt.

L'œnologue doit obtenir le Diplôme National d’Œnologie (DNO) qui équivaut à un bac + 5. Il faut en premier lieu avoir effectué une licence (trois ans) en sciences biologiques, chimiques ou biochimiques agronomiques, alors que le sommelier doit avoir soit un cap restaurant , un bac pro commercialisation et services en restauration, ou un bac technologique STHR (sciences et technologie de l’hôtellerie et de la restauration).

Par la suite, il faut qu’il se  dirige vers un Brevet Professionnel de Sommelier (pour débuter comme assistant), puis obtenir la Mention Complémentaire en Sommellerie pour être sommelier en titre.

Ces deux métiers réunis une passion commune mais  l’un façonne le potentiel du vin, l’autre le met en valeur auprès du consommateur.


Évolutions de carrière et salaire 

Un œnologue peut devenir directeur technique ou directeur de cave. Pour cela, il doit approfondir ses connaissances en viticulture et en management. Afin de devenir directeur de coopérative, il faut avoir, en plus du DNO, une très bonne formation agronomique, économique, et commerciale.  Si tu souhaites être et ne dépendre de personne, il est nécessaire d’acquérir des connaissances en gestion et de développer des capacités relationnelles. Si tu es intéressé par l’idée d’évoluer à l'étranger, tu dois maîtriser au moins l’anglais, avoir le goût du contact et connaître les marchés de la vigne et du vin.

 

En début de carrière, tu gagneras 2080 euros brut par mois et jusqu’à 5000 euros pour un œnologue confirmé et reconnu. A noter que les salaires varient d’une région à l'autre et en fonction de l'expérience. L'expérience dans un grand vignoble peut majorer le salaire jusqu'à 16%. 

 


Notre chaîne Youtube,
pour t'aider à t'orienter en vidéo

Auteur :

Maëva Georges

Présentation : Étudiante en 3ème année de Langues, littérature, civilisations étrangères et régionales parcours anglais aussi connu sous le nom de LLCER-Anglais.

Bilan d'orientation gratuit

Discute avec notre équipe de jeunes diplômés !
Ils viennent de toutes les filières imaginables.
Ils étaient dans ton cas il y a quelques années.
Le + ? Ca se passe directement en DM via Instagram 🙂
Échanger avec notre équipe