Nos astuces pour réussir ses oraux de bac

Tu en entends parler depuis que tu es entré(e) au lycée, et présenter son sujet seul(e) devant un jury de profs peut être déstabilisant, on te l'accorde. Pour t'armer comme il se doit, nous te donnons dans cet article des astuces que tu peux facilement appliquer pour réussir tes oraux de bac. MyOrientation déchiffre donc ce qu'on attendra de toi le jour d'oral et te donne les clés pour réussir !

« Pour la nouvelle génération. Par la nouvelle génération ! »

Les oraux du bac


  • S'habituer à exprimer et développer ses idées en public : au-delà d'une épreuve du bac, il faut y voir l'occasion de se préparer à certaines situations de ta future vie d'étudiant et future vie professionnelle. A force d'entrainement, la prise de parole en public n'aura plus de secret pour toi et les entretiens d'embauche ne seront plus qu'une formalité…
  • Construire une argumentation logique et cohérente : on attend de toi que tu saches construire un raisonnement logique et que tu sois capable de répondre à une question de façon détaillée et argumentée, ainsi que de mettre en lien arguments et exemples plus concrets. 
  • Évaluer les connaissances acquises : bien sûr, l'aisance et l´attitude à l´oral comptent, mais l'important reste quand même de présenter un exposé riche et cohérent. Tu dois te servir de ton cours et des exemples que tu y as étudiés comme d´outils pour appuyer et enrichir ta réflexion personnelle. Pense à développer tes exemples et à les relier clairement à tes arguments. 
  • Pour les oraux de langues vivantes, savoir s'exprimer de façon fluide et spontanée dans une langue étrangère : évidemment, personne n'a jamais dit que tu devais avoir le vocabulaire d´un dictionnaire bilingue. L´essentiel est de montrer que tu as acquis des bases linguistiques qui te permettent de t'exprimer clairement et simplement. Si un mot te manque, tu peux l'expliquer ou le décrire : cette capacité d´adaptation pourrait même être valorisée. 



Erreurs les plus communes

  1. Penser que ton aisance à l'oral suffira : bien parler est évidemment un atout, mais il faut aussi présenter du contenu à ton jury. Comme un examen écrit, un oral se prépare à l´avance. On te déconseille donc de miser sur l’improvisation totale...
  2. Tout miser sur un seul thème et faire l'impasse sur le reste : sans vouloir remettre tes talents de voyant(e) en question, chez MyOrientation, on serait plutôt d'avis que c´est une technique un peu risquée... Mieux vaut assurer tes arrières et préparer tous les thèmes susceptibles de tomber. Tu ne sentiras que plus serein(e) et préparé(e) à toute éventualité !
  3. Apprendre par cœur : on sait que la tentation est grande d'apprendre des phrases toutes prêtes par coeur. Mais tu risques de vouloir réciter mot pour mot ce que tu avais préparé : non seulement ton exposé ne sera pas naturel, mais tu risques aussi de te heurter à un blocage si tu as un trou de mémoire. Fais toi confiance et explique avec tes propres mots !
  4. Citer des exemples que tu ne maîtrises pas et ne peut pas développer : mieux vaut en citer moins mais les exploiter correctement plutôt que d'avoir une liste interminable d'exemples que tu ne peux pas développer. La qualité avant la quantité !
  5. Se mettre une pression monstre : évidemment, il s'agit d'essayer de parler fluidement, d'avoir une argumentation convaincante et des connaissances suffisantes sur le sujet. Mais le jury restera bienveillant et sait que cela peut être une épreuve stressante. Personne ne t'en voudra si tu n'as ni pas autant d'aisance à l'oral et de connaissances qu'un maître de conférence…




Que faire pour réussir haut la main ?

  1. S´entraîner montre en main : qu'on te demande de tenir 5 ou 20 minutes, le temps paraît toujours plus long quand on est le seul à parler. Entraîne-toi en te chronométrant, tu pourras ensuite réajuster le contenu et ton débit de parole et tu sauras à quoi t'en tenir le jour venu. 
  2. Préparer un petit dossier par thème : pour chaque thème susceptible de tomber, tu peux préparer un dossier avec des listes de termes spécifiques à réutiliser, quelques définitions que tu te sens capable d'apprendre et qui pourraient t'être utiles, une listes d'exemples… Tu peux aussi préparer une introduction, conclusion et un plan types que tu pourras ajuster en fonction de chaque sujet. Cela t'aidera à avoir une vue d'ensemble de tes connaissances pour chaque thème et te fera gagner du temps lors de ta préparation.
  3. Privilégier les mots clés : évite d'avoir des phrases déjà prêtes le jour de l'oral, privilégie des mots clés. Ce sera plus facile à mémoriser et tu pourras parler plus librement autour de ces idées directrices. Écouter quelqu’un parler librement et spontanément est toujours plus intéressant que d'avoir l’impression qu’on nous récite un poème! 
  4. Ne pas être trop ambitieux : apprends petit à petit: laisse toi le temps de mémoriser! Plus tu répartiras ton apprentissage dans le temps, plus tu seras capable de restituer tes connaissances avec tes propres mots et de façon spontanée et naturelle lors de l´oral. Apprends ce que tu comprends et ce que tu te sens capable de réexpliquer et de développer. 

Pour résumer : il s'agit surtout d'avoir suffisamment de connaissances à développer pour appuyer une argumentation, pour le reste, mémorise des termes clés et fais toi confiance! Finalement, c´est un peu comme les exposés en classe, mais avec encore moins de public,  alors pas de quoi paniquer! 









Notre chaîne Youtube,
pour t'aider à t'orienter en vidéo

Auteur :

Léa Simic

Présentation : Etudiante en Master Allemand-Lettres, je suis passionnée de langues, de littérature et d'écriture. En écrivant pour MyOrientation, je serai ton guide dans les études sup pour t'en dévoiler tous les secrets, astuces, et autres bons plans pour bien s'orienter !

Bilan d'orientation gratuit

Discute avec notre équipe de jeunes diplômés !
Ils viennent de toutes les filières imaginables.
Ils étaient dans ton cas il y a quelques années.
Le + ? Ca se passe directement en DM via Instagram 🙂
Échanger avec notre équipe